La formation des plaquettes,
un processus très particulier

Les cellules souches hématopoïétiques, à l’origine de toutes les cellules du sang, sont formées dans la moelle osseuse. Les plaquettes sont produites à partir des mégacaryocytes : leurs protrusions s’introduisent dans le compartiment vasculaire, le flux sanguin détache des proplaquettes qui sont soumises à des forces de cisaillement donnant naissance aux plaquettes.

Le flux sanguin est indispensable pour la formation de plaquettes fonctionnelles.

Les plaquettes jouent un rôle majeur dans l’hémostase et la thrombose. Quand le nombre de plaquettes circulantes est trop faible, le risque de saignement devient important. Lors d’une blessure, les plaquettes adhèrent et s’activent en réponse aux substances produites au site de lésion vasculaire. Elles sécrètent nombre d’activateurs qui amplifient l’activation des autres plaquettes, contribuant ainsi à leur agrégation et à la stabilité du thrombus.

Une fois que les plaquettes sont isolées d’un don de sang, elles sont instables et perdent rapidement leurs propriétés fonctionnelles.