Les plaquettes

L’administration (transfusion) de plaquettes est indiquée chez les patients présentant un nombre de plaquettes faible, soit pour prévenir un saignement soit pour l’arrêter.

~ 50% des concentrés plaquettaires sont administrés aux patients présentant une thrombopénie sévère post-chimiothérapie pour leucémies ou cancers, où le besoin est souvent récurrent. La chirurgie, tout particulièrement la chirurgie cardiaque, représente la seconde indication la plus fréquente.

En 2013, 4,7 millions de concentrés plaquettaires ont été administrés en Europe et aux USA.

Actuellement, la seule source de plaquettes est le don de sang.

Les concentrés plaquettaires doivent être conservés à température ambiante. La durée du stockage est limitée à 5 jours pour éviter les risques de contamination bactérienne.

Des causes immunologiques ou des contaminations virales ou bactériennes peuvent être à l’origine d’un manque d’efficacité de l’administration de plaquettes (augmentation insuffisante du nombre de plaquettes après transfusion, les patients sont dits réfractaires) ou de problèmes de tolérance.